Categories
Analyse des membres du front

AIP | Nouvelle journée d’actions en front commun ce 25 février

Publié le 23 février 2021

AIP | Nouvelle journée d’actions en front commun ce 25 février

Les négo­cia­tions pour un nou­vel accord inter­pro­fes­sion­nel sont dans l’impasse. Le car­can de 0,4% impo­sé par les employeurs rend toute négo­cia­tion sala­riale impos­sible ! Pour les syn­di­cats, c’est inac­cep­table. Les tra­vailleuses et tra­vailleurs méritent un accord équi­li­bré. C’est pour­quoi, le front com­mun syn­di­cal orga­nise une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion natio­nale ce 25 février.

Le carcan de 0,4% rend toute négociation salariale impossible !

Le patro­nat refuse que les syn­di­cats puissent négo­cier des aug­men­ta­tions sala­riales de plus de 0,4%. Cette posi­tion est d’autant plus inac­cep­table que cer­tains sec­teurs ont enre­gis­tré –mal­gré la crise – de bonnes per­for­mances et réa­li­sé de gros béné­fices. Il est évident que la Covid-19 a eu un impact sur la vie éco­no­mique, et que toutes les entre­prises ne sont pas logées à la même enseigne. Mais dans les sec­teurs où c’est pos­sible – et il y en a beau­coup – les tra­vailleurs devraient pou­voir obte­nir un peu plus qu’une aumône de 0,4% d’augmentation salariale.

Ce que nous voulons ?

  • Une marge indi­ca­tive pour retrou­ver la liber­té de négo­cier de meilleurs salaires ;
  • Un salaire mini­mum por­té à 14€/H ou 2300€/mois, via la consti­tu­tion d’un fonds de solidarité ;
  • Une amé­lio­ra­tion des régimes de fin de carrière ;
  • Une liai­son du mon­tant des allo­ca­tions sociales à l’é­vo­lu­tion des salaires négo­ciée indé­pen­dam­ment de l’AIP.

Actions en front commun

Les actions pren­dront la forme d’ar­rêts de tra­vail dans les entre­prises mais aus­si de ras­sem­ble­ments sur l’es­pace public. Plus d’in­for­ma­tions suivront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *