Categories
Analyses du front

Lettre d’information de Faire Front #1

Publié le 4 octobre 2020

Bon­jour à toutes et tous,

Voi­ci le pre­mier cour­rier d’information de Faire Front.

Vous la rece­vez parce que vous êtes la per­sonne de contact d’une orga­ni­sa­tion membre du Front, parce que vous y avez adhé­ré comme citoyen-ne, parce que vous avez signé la carte blanche du 1er avril 2020, ou parce que vous vous êtes inscrit·e à la News­let­ter. Si vous la rece­vez par erreur et que vous dési­rez vous désa­bon­ner, il vous suf­fit d’écrire « désa­bon­ne­ment » à : contact@fairefront.be

Nous com­men­çons par féli­ci­ter cha­leu­reu­se­ment « La San­té en lutte » pour cette belle mani­fes­ta­tion orga­ni­sée ce dimanche 13 sep­tembre. Ce fut une très belle réus­site, en terme de nombre mais aus­si en terme de diver­si­té des mou­ve­ments pré­sents. Cette mobi­li­sa­tion a per­mis de ras­sem­bler de nom­breux sec­teurs qui se sont ins­crits en totale soli­da­ri­té avec les reven­di­ca­tions du sec­teur de la san­té. Ce fut un bel exemple de conver­gence.

Les dif­fi­cul­tés ren­con­trées par la San­té en lutte pour obte­nir les auto­ri­sa­tions néces­saires et les vio­lences poli­cières subies en fin de mani­fes­ta­tion nous appellent cepen­dant à res­ter vigilant•es. En effet, comme nous le décla­rions à l’occasion de notre com­mu­ni­qué de presse du 1er sep­tembre, nous refu­sons que nos liber­tés fon­da­men­tales dont celle de mani­fes­ter dans l’espace public et de se réunir soient res­treintes alors qu’au même moment, comme client•es ou travailleur•euses, nous sommes appelé•es à reprendre le che­min de la vie (a)normale.

Conti­nuons à avan­cer dans ce sens et à ren­for­cer nos col­la­bo­ra­tions. Mer­ci !

Où en sommes-nous au niveau de Faire Front ?

Les pro­chaines étapes de Faire Front / objec­tifs et demandes concrètes

  1. Elar­gis­se­ment du Front : Nous avons besoin de vous !
  2. Groupe de tra­vail « Mobi­li­sa­tion »
  3. Groupe de tra­vail « Edu­ca­tion per­ma­nente »
  4. Groupe de tra­vail « Conte­nu / nou­veau contrat social »
  5. Pre­mière AG de Faire Front
  6. Le Groupe de tra­vail « site / réseaux sociaux »
  7. Pro­chain comi­té de liai­son : le 23 sep­tembre à Bruxelles

Où en sommes-nous au niveau de Faire Front ?

Ces der­niers mois, nous avons concré­ti­sé une série d’étapes impor­tantes :

1) Carte blanche du 1er avril « Gérer l’urgence puis réin­ven­ter l’avenir » : http://www.econospheres.be/Gerer-l-urgence-puis-reinventer-l-avenir signée par plus de 500 signa­taires et publiée par Le Soir le 1/04/2020

2) Dis­cus­sion, éla­bo­ra­tion col­lec­tive et appro­ba­tion de notre texte fon­da­teur http://www.fairefront.be/texte-fondateur/

3) Créa­tion d’un comi­té de liai­son pour suivre l’évolution du Front et des mobi­li­sa­tions de ses membres : http://www.fairefront.be/fonction/

4) Vali­da­tion d’un docu­ment de fonc­tion­ne­ment garant de la repré­sen­ta­ti­vi­té de tous et toutes et du débat interne (http://www.fairefront.be/documents-comptes-rendus/)

5) Lan­ce­ment de groupes de tra­vail (cf. ci-des­sous)

6) Lettre au monde poli­tique et appel aux forces sociales concer­nant le droit de mani­fes­ter http://www.fairefront.be/lettre-au-monde-politique-et-appel-aux-forces-sociales/

7) Créa­tion de notre iden­ti­té (nom, logo, slo­gans, site inter­net, listes de dif­fu­sion, etc.)

8) Sou­tien et par­ti­ci­pa­tion à la mani­fes­ta­tion du 13 sep­tembre http://www.fairefront.be/faire-front-pour-repondre-a-lurgence-democratique-sociale-et-ecologique/

Bien sûr, vu l’urgence sociale et éco­lo­gique, certain·es pour­raient pen­ser que nous n’avançons pas assez vite, mais en quelques mois ce n’est pas si mal : notre ambi­tion n’est pas d’aller très vite très loin avec un petit groupe, mais d’aller loin avec le plus pos­sible de per­sonnes, groupes et asso­cia­tions, et cela demande de prendre le temps de poser des bases solides, dis­cu­tées et débat­tues.

Les choses avancent et se pré­cisent grâce au tra­vail des membres et à une volon­té com­mune de péren­ni­ser cette néces­saire conver­gence. Nous devons conti­nuer à construire, ensemble, étape après étape, cette force qui veut s’inscrire dans la durée et qui, nous le pen­sons, est essen­tielle si nous vou­lons réel­le­ment chan­ger les rap­ports de force et concré­ti­ser de nou­velles conquêtes sociales, éco­lo­giques et démo­cra­tiques.

Les pro­chaines étapes de Faire Front / objec­tifs et demandes concrètes

NB : ces étapes et actions seront redis­cu­tées lors de notre pro­chain comi­té de liai­son, mais glo­ba­le­ment elles l’ont déjà été et nous pen­sons qu’il est impor­tant de vous les com­mu­ni­quer dès à pré­sent pour vous infor­mer et vous per­mettre d’alimenter le comi­té de liai­son du 23 sep­tembre.

  1. Elar­gis­se­ment du Front : Nous avons besoin de vous !

Adhé­rer comme association/collectif :

Depuis la mise en ligne offi­cielle du site le 1er sep­tembre, les adhé­sions des orga­ni­sa­tions via le for­mu­laire d’adhésion (http://www.fairefront.be/adherez-au-front/) ont bien aug­men­té. Nous sommes main­te­nant à plus d’une cen­taine d’organisations et asso­cia­tions (la liste sur le site n’est pas encore à jour). Il faut conti­nuer. Nous devons atteindre 300 à 400 orga­ni­sa­tions et col­lec­tifs d’ici le mois de novembre. Il ne s’agit pas d’augmenter les adhé­sions pour faire nombre mais bien de nous connec­ter afin de nous ren­for­cer mutuel­le­ment, en créant davan­tage de col­la­bo­ra­tions et de conver­gences.

Pour ce faire, nous deman­dons à chaque orga­ni­sa­tion d’en contac­ter 5 autres, de leur expli­quer notre démarche afin qu’elles décident éga­le­ment (ou non) d’adhérer à notre Front. Ci-des­sous vous trou­ve­rez un pro­jet de mail type que vous pou­vez adap­ter.

Adhé­rer comme citoyen•ne :

Il est éga­le­ment pos­sible d’adhérer à Faire Front via le site en tant que citoyen.ne (http://www.fairefront.be/adherez-au-front/adherez-au-front-particulier/). Ici aus­si, chaque jour, nous rece­vons plus d’une dizaine d’adhésions, avec beau­coup de per­sonnes qui cochent l’option « je sou­haite m’investir dans la dyna­mique du Front ». C’est très posi­tif mais là aus­si, nous vou­lons et nous pou­vons for­te­ment aug­men­ter le nombre d’adhésions si chacun.e y met du sien. N’hésitez pas à envoyer un mes­sage à tous vos réseaux et contacts dans ce but.

  1. Groupe de tra­vail « Mobi­li­sa­tion »

Le GT mobi­li­sa­tion va se réunir dans les jours qui viennent pour réflé­chir à nos futures prio­ri­tés et actions en tant que Front. (pro­chaine réunion : 22 sep­tembre à 14h à Bruxelles)

La date du 17 octobre, jour­née inter­na­tio­nale de lutte contre la pau­vre­té, les inéga­li­tés et la la pré­ca­ri­té a déjà été défi­nie comme une prio­ri­té. Faire Front vien­dra en sou­tien de cette lutte por­tée par les acteurs de lutte contre la pau­vre­té.

Cette année la jour­née fait l’objet d’une coor­di­na­tion au niveau belge à tra­vers BAPN (le Réseau belge de lutte contre la pau­vre­té). Les Réseaux de lutte contre la pau­vre­té et le Col­lec­tif « rendre visible l’invisible » por­te­ront les thé­ma­tiques sui­vantes, avec les pre­miers concer­nés : les reve­nus et l’hyperconditionnalisation qui exclu (moteur : NTA-réseau fla­mand) ; une sécu­ri­té sociale ren­for­cée et actua­li­sée au regard des droits de base et des enjeux cli­ma­tiques (moteur le RWLP-réseau wal­lon) ; la réso­lu­tion des enjeux sociaux au ser­vice du cli­mat (moteur : Rendre visible l’invisible-Bxl) ; 10 ans après les enga­ge­ments euro­péens de réduire la pau­vre­té et le Green­deal (moteur : BAPN/EAPN-Réseaux belges et euro­péens de lutte contre la pau­vre­té). Les acteurs de lutte contre la pau­vre­té vont ali­men­ter les acteurs et actrices de Faire Front pour que, en plus de se mobi­li­ser lors de la jour­née, ils et elles puissent sen­si­bi­li­ser sur ces ques­tions à l’intérieur de leurs orga­ni­sa­tions, mou­ve­ments ou col­lec­tifs, en amont et/ou en aval de l’événement.

Deux jours avant cette mobi­li­sa­tion a lieu un som­met euro­péen à Bruxelles durant lequel les bud­gets euro­péens dédiés aux enjeux cli­ma­tiques seront enté­ri­nés par les états euro­péens. Les asso­cia­tions de lutte contre la pau­vre­té, les asso­cia­tions éco­lo­gistes et des mou­ve­ments citoyens sont en contact afin d’éviter qu’une mobi­li­sa­tion masque/déforce l’autre. Faire Front s’est déjà don­né comme prio­ri­té col­lec­tive de mettre bien en évi­dence le lien entre les enjeux sociaux et éco­lo­giques.

Agen­da des luttes et mobi­li­sa­tions : nous avons encore besoin de vous J

Nous vou­lons éga­le­ment rendre visibles les dif­fé­rentes actions et mobi­li­sa­tions qui vont s’organiser dans les jours, semaines et mois qui viennent (sec­teur cultu­rel et de l’évènementiel qui est tou­ché de plein fouet par la crise du COVID mais qui se mobi­lise, ras­sem­ble­ment du front com­mun syn­di­cal dans toutes les régions ce lun­di 28 sep­tembre).

Que ce soit en tant que citoyen·ne, militant·e ou coordinateur·trice d’un mou­ve­ment ou d’une orga­ni­sa­tion, si vous avez connais­sance d’une action ou d’une mobi­li­sa­tion (bien sûr qui s’inscrive dans nos 4 grandes prio­ri­tés), pen­sez à nous envoyer les infos à : contact@fairefront.be

Nous les dif­fu­se­rons lar­ge­ment, notam­ment en les publiant sur notre agen­da des luttes.

Pour rap­pel, notre Front a défi­ni quatre moda­li­tés d’action :

  1. Agir seule comme orga­ni­sa­tion mais ins­crire son action dans le cadre du Front pour autant que cela soit conforme à notre texte fon­da­teur ;
  2. Appe­ler à aller sou­te­nir concrè­te­ment sur le ter­rain, ou à faire écho cha­cun auprès de « sa base », des luttes en cours ini­tiées par un (des) autre(s) membre(s) du Front ou par des col­lec­tifs dont les actions se rat­tachent visi­ble­ment à nos prio­ri­tés ;
  3. Faire front autour d’une lutte por­tée par d’autres ;
  4. Orga­ni­ser des actions en nom propre, en tant que Front.

Pour contac­ter le GT Mobi­li­sa­tion, voir : http://www.fairefront.be/les-gt/

Les demandes de sou­tien seront débat­tues en comi­té de liai­son afin de cen­tra­li­ser et coor­don­ner notre com­mu­ni­ca­tion et défi­nir les moda­li­tés de sou­tien.

  1. Groupe de tra­vail « Edu­ca­tion per­ma­nente »

Le GT Edu­ca­tion per­ma­nente va se réunir dans les jours qui viennent.

Ce GT va se coor­don­ner avec l’initiative LEA (Labo­ra­toire Ephé­mère d’Analyses des mou­ve­ments sociaux) qui a éla­bo­ré une ana­lyse de syn­thèse de sept mou­ve­ments sociaux qui ont eu lieux en Bel­gique fran­co­phone ces der­nières années. Les dis­cus­sions sont en cours avec LEA pour orga­ni­ser une série d’atelier, dans les régions et/ou au sein des orga­ni­sa­tions, afin de débattre de leurs conclu­sions en le met­tant en lien avec la dyna­mique de notre Front. L’idée étant de tirer des leçons des dyna­miques pas­sées, leurs limites, fai­blesses et forces pour amé­lio­rer la conver­gence au sein du Front. Plus d’infos à venir.

Le GT ambi­tionne éga­le­ment de pro­po­ser aux membres des dis­po­si­tifs d’animation qui per­mettent de s’approprier le texte fon­da­teur du Front avec leur équipe et public res­pec­tif (com­prendre le texte, voir com­ment il résonne avec nos luttes, com­ment il fait écho avec nos réa­li­tés, com­ment par­ti­ci­per aux luttes qu’il décrit…).

Faire Front doit s’ancrer dans un ter­reau asso­cia­tif et citoyen•ne. Il doit en être le relais et le mul­ti­pli­ca­teur, per­mettre aux acteur•trices des luttes de se connaître et se recon­naître afin qu’ils relaient et donnent la parole aux per­sonnes impac­tées par les crises qui nous tra­versent.

Pour contac­ter le GT Edu­ca­tion per­ma­nente : http://www.fairefront.be/les-gt/

  1. Groupe de tra­vail « Conte­nu / nou­veau contrat social »

Le GT « conte­nu » va éga­le­ment se réunir au cours des pro­chains jours. Notre texte fon­da­teur défi­nit plu­sieurs choses impor­tantes : ce que nous ne vou­lons pas, ce que nous vou­lons, 4 grandes prio­ri­tés et 3 grands objec­tifs. C’est très impor­tant d’avoir 4 prio­ri­tés arti­cu­lées et assez concrètes, mais il faut construire col­lec­ti­ve­ment l’argumentaire et le détail de ce que nous met­tons der­rière ces 4 prio­ri­tés trans­ver­sales. Le GT conte­nu va com­men­cer à coor­don­ner une éla­bo­ra­tion col­lec­tive de pro­po­si­tions de mesures – à la fois concrètes, réa­listes et radi­cales – que nous vous pro­po­se­rons de por­ter tous et toutes ensemble.

NB : En France, les mou­ve­ments sociaux ont lan­cé le même genre de dyna­mique (asso­cia­tion très large pour faire front ) qui s’appelle « Plus jamais ça ! ». Il ne s’agit pas de faire du copier-col­ler mais cela pour­rait être pour nous une source d’inspiration (https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/plus-jamais-ca-un-monde-a-reconstruire )

Pour contac­ter le GT « conte­nu » : http://www.fairefront.be/les-gt/

  1. Pre­mière Assem­blée Géné­rale de Faire Front

La date n’a pas encore été fixée mais lors du der­nier comi­té de liai­son, nous avons vali­dé l’idée de faire une grande AG de Faire Front, avec tous les membres du Front. Nous vous tien­drons bien sûr informé.es. Nous avons conscience de l’enjeu de cette pre­mière AG. Il est très impor­tant de bien la pré­pa­rer et de réflé­chir à une manière de tra­vailler ensemble qui soit à la fois démo­cra­tique, col­lec­tive, dyna­mique et per­for­mante.

  1. Le Groupe de tra­vail « site / réseaux sociaux » 

Le site doit encore évo­luer mais il fonc­tionne déjà bien. N’hésitez pas à le faire connaître autour de vous (www.fairefront.be), notam­ment parce que c’est la manière d’adhérer au Front.

Nous remer­cions Tac­tic ASBL (https://www.tacticasbl.be/) pour la réa­li­sa­tion du site (« asso­cia­tion qui a pour objet de sou­te­nir des ini­tia­tives et de mettre en place des pro­jets alter­na­tifs et citoyens dans le domaine des réseaux infor­ma­tiques, des tech­no­lo­gies de l’information et de la com­mu­ni­ca­tion »), et Domaine public (héber­geur indé­pen­dant et auto­gé­ré : https://www.domainepublic.net/ ) pour l’hébergement du site et la ges­tion des listes de dif­fu­sion.

Si le site inter­net est notre canal de dif­fu­sion prio­ri­taire, nous avons éga­le­ment une page face­book. Nous invi­tons chacun.e à invi­ter vos « amis » à aimer la page et à la faire connaître : https://www.facebook.com/Faire-Front-113516200385259/

Pour contac­ter le GT « site / réseaux sociaux » : http://www.fairefront.be/les-gt/

  1. Pro­chain comi­té de liai­son : le 23 sep­tembre à Bruxelles

Le comi­té de liai­son se veut le plus repré­sen­ta­tif pos­sible tout en affir­mant la volon­té que ses réunions puissent appor­ter des déci­sions concrètes face aux mobi­li­sa­tions à venir. C’est pour­quoi nous avons limi­té le nombre de représentant·es à un·e ou deux par thé­ma­tique ou champ d’action. Ces per­sonnes peuvent se faire l’écho des consi­dé­ra­tions et demandes de leur sec­teur et vous pou­vez à tout moment les contac­ter pour relayer une infor­ma­tion ou demande au comi­té de liai­son.

La com­po­si­tion et les règles de fonc­tion­ne­ment sont pré­sen­tées ICI (http://www.fairefront.be/fonction/). Il n’est ni pos­sible ni sou­hai­table que toutes les orga­ni­sa­tions membres du Front prennent part (en même temps) au comi­té de liai­son : le Front ce n’est pas le comi­té, c’est ce que nous fai­sons sur le ter­rain, chacun‑e ou ensemble.

Nous atti­rons l’attention sur la sous-repré­sen­ta­ti­vi­té de cer­taines mobi­li­sa­tions : mobi­li­sa­tions sans-papiers, col­lec­tifs déco­lo­niaux et anti­ra­cistes, col­lec­tifs auto-orga­ni­sés autour des besoins essen­tiels,… Nous lan­çons donc un appel à ceux•celles qui sont actif•ves sur ces mobi­li­sa­tions et qui vou­draient rejoindre le comi­té de liai­son.

Par ailleurs, tous les comptes ren­dus des réunions du comi­té de liai­son sont dis­po­nibles ici : http://www.fairefront.be/documents-comptes-rendus/

Mer­ci pour votre lec­ture atten­tive, votre impli­ca­tion et votre sou­tien.

La lutte conti­nue, en fai­sant front !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *