Categories
Analyses du front

Nous avons soif de culture ! La culture est essentielle pour les mouvements sociaux ! (action lundi 22 février à BXL)

Publié le 21 février 2021

Nous ne sommes pas des artistes, ni des tra­vailleurs du monde de la culture. Mais nous avons soif de culture ! Notre tra­vail, nos pro­jets, notre vie démo­cra­tique ne peuvent pas se pas­ser plus long­temps de lieux de culture, d’échanges, de créa­tions et de partage.

Les artistes paient un très lourd tri­but depuis le début de la crise. Depuis près d’un an, la pré­ca­ri­té les touche de plein fouet. Les fri­gos se vident et, dans le même temps, un vide de sens s’installe dans nos démocraties.

Il est par­fai­te­ment illé­gi­time et scan­da­leux que les espaces cultu­rels res­tent fer­més pen­dant que les foules conti­nuent de se ras­sem­bler dans les super­mar­chés et les centres commerciaux.

Les travailleur·se·s de la culture, des lieux cultu­rels et des fédé­ra­tions artis­tiques ne se résignent pas. Via le ras­sem­ble­ment Still Stan­ding, ils lancent un appel à agir, un appel à « faire culture » par­tout en Bel­gique ce same­di 20 février : « De là où nous sommes, chacun.e avec nos moyens et nos spé­ci­fi­ci­tés, nous ferons culture en cam­pagne, en ville, dans la cir­cu­la­tion, dans les trans­ports en com­mun. Nous ferons culture dans les files d’attente, les lieux de consom­ma­tion, les musées ou les lieux de culte. Sur les ondes, les trot­toirs, les vitrines, les murs ou les façades. Dans les rues, ou sur nos bal­cons. ». Infos sur : www.stillstandingforculture.be

Ces acteurs et actrices sont res­pon­sables : ils et elles agissent en res­pec­tant les gestes bar­rières. Ils sont aus­si soli­daires : ils n’agissent pas seule­ment pour leur petite cha­pelle. Ils agissent « soli­dai­re­ment avec toutes les per­sonnes et tous les sec­teurs frap­pés par l’épidémie ou par sa ges­tion, en reven­di­quant une approche de l’épidémie qui se sou­cie des risques sociaux, psy­cho­so­ciaux et éco­no­miques, des droits et des liber­tés, en célé­brant la jour­née mon­diale de la jus­tice sociale, et en rap­pe­lant que ce sont les plus faibles qui pâti­ront le plus de la crise. »

C’est pour­quoi Faire Front invite toutes les orga­ni­sa­tions, les col­lec­tifs et les citoyen.ne.s à sou­te­nir et à par­ti­ci­per aux actions du 20 février.

La culture est essen­tielle pour les mou­ve­ments sociaux 

Même si elle a beau­coup d’autres rôles, la culture consti­tue un outil fon­da­men­tal pour trans­for­mer la socié­té vers un mieux. Elle par­ti­cipe à une meilleure com­pré­hen­sion du monde. Elle nous pousse à plus de soli­da­ri­té et de tolé­rance à l’égard de « l’autre ». Par sa capa­ci­té à décons­truire avec force les repré­sen­ta­tions domi­nantes, elle démul­ti­plie la puis­sance de l’éducation popu­laire, et mobi­lise pour les luttes sociales.

En pri­vant les artistes de leur art et de leur public, nos repré­sen­tants amputent les mou­ve­ments sociaux d’une par­tie impor­tante de leur force. Qu’il soit ouvrier, fémi­niste, anti­ra­ciste ou envi­ron­ne­men­ta­liste, aucun mou­ve­ment ne s’est construit en dehors de la culture. Nous avons besoin des théâtres pour arti­cu­ler une pen­sée cri­tique, pour concré­ti­ser de nou­veaux droits, pour faire vivre la démocratie.

C’est pour­quoi, en sou­tien et en pro­lon­ge­ment de l’action du 20 février, Faire Front orga­nise un ras­sem­ble­ment ce lun­di 22 février à Bruxelles (de 9H30 à 10H30), devant le cabi­net de la Ministre de la Culture, Béné­dicte Linard. Dans un monde sans Covid, nous aurions appe­lé les citoyen.ne.s à nous rejoindre et nous aurions mon­tré que nous sommes des mil­liers à avoir soif de culture. Mais dans ce monde encore confi­né, afin de res­pec­ter l’ensemble des règles éta­blies, nous serons 100 représentant.e.s de la diver­si­té de la coa­li­tion de Faire Front, pour affir­mer clai­re­ment que nous, actrices et acteurs sociaux, éco­lo­gistes, fémi­nistes, syn­di­ca­listes, ONG, col­lec­tifs, « nous avons soif de culture ! ».

Vive la culture, vive la jus­tice sociale !

* Faire Front est un espace de conver­gence des mou­ve­ments sociaux qui est né au début du pre­mier confi­ne­ment. Il réunit plus de 100 orga­ni­sa­tions, asso­cia­tions ou col­lec­tifs qui reven­diquent, ensemble, une rup­ture sociale et éco­lo­gique ! (www.fairefront.be) (lire le texte fon­da­teur : http://www.fairefront.be/texte-fondateur/ )

Contact : contact@fairefront.be ( 0478 / 29 59 50 ou 0494 /47 28 03 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *